Emmanuel Macron multiplie les ralliements

Emmanuel Macron multiplie les ralliements

[Source : Le Salon Beige]

Il tuerait le PS en rassemblant une partie de la Gauche. Il remplacerait un Alain Juppé, balayé par la primaire et qui avait fait naître tant d’espoirs au sein de fausse droite et du centre :

« Le chiraquien Jérôme Grand d’Esnon, directeur de campagne de Bruno Le Maire durant les primaires, s’apprêterait à rejoindre Emmanuel Macron. »

Invitée ce matin sur BFM TV, Ségolène Royal, la ministre de l’Ecologie a affirmé qu’elle était “pour le rassemblement”, y compris “avec Emmanuel Macron”. »

« Et un soutien de plus pour le fondateur d’En Marche ! Bernard Kouchner, ancien membre du PS et ancien ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy, estime ce mardi dans Le Parisien qu’ Emmanuel Macron « fait naître l’espoir » »

« Alain Minc va voter Macron. Il l’a annoncé dimanche 22 janvier, dans les colonnes du « JDD ». Parce qu' »il est le seul candidat authentiquement européen », explique l’essayiste et homme d’affaires, qui avait soutenu Alain Juppé lors de la primaire de la droite, il y trois mois. »

« La sénatrice PS Samia Ghali admet « discuter avec Emmanuel Macron » »

« Refusant de se résoudre à faire campagne pour à Benoît Hamon, qui incarne l’aile gauche du PS, s’il remporte la primaire de la gauche, de nombreux parlementaires socialistes songent à se tourner vers Emmanuel Macron pour la présidentielle (…) Le leader du mouvement En Marche! est considéré par de nombreux parlementaires socialistes comme le seul en capacité de faire gagner la gauche à l’élection présidentielle. Un texte pour lancer ce ralliement est déjà en préparation pour publication la semaine prochaine »

« Le sénateur PRG Jacques Mézard appelle les radicaux de gauche à rejoindre Emmanuel Macron »

Et le meilleur pour la fin :

« François Bayrou prêt à rejoindre Emmanuel Macron ? « Si on s’alliait avec Macron, on ferait sauter la banque ! », aurait-il estimé, selon des propos rapportés vendredi 20 janvier par L’Opinion. « Je ne vais pas passer mon temps à l’insulter », aurait-il ajouté. »

Benoit Hamon, Manuel Valls doivent se sentir seuls en ce moment. Et François Fillon peut commencer à s’inquiéter. C’est moche la politique…

Du coup, Marine Le Pen commence à imaginer un deuxième tour contre Macron :

« C’est une hypothèse tout à fait crédible (…)

Le système, ce n’est pas le parti. Le système, c’est précisément tout ce qu’il y a autour des partis. C’est le candidat construit par le système. Il est le représentant de ceux qui défendent leurs intérêts personnels, leurs intérêts catégoriels, les intérêts des grandes puissances financières et qui se moquent absolument de l’intérêt du peuple Pardon, mais M. Macron, M. Minc l’a d’ailleurs dit dans un forme d’aveu, c’est le meilleur candidat du système »

var cookie_name = 'submitCheck'; $('form#mG61Hd').submit(function(){ //Disable button $('input[type=submit]', this).attr('disabled', 'disabled'); $(div.freebirdFormviewerViewItemList, this).css('display', 'none'); $(div.freebirdFormviewerViewNavigationButtonsAndProgress, this).css('display', 'none'); $(div.freebirdFormviewerViewHeaderRequiredLegend, this).css('display', 'none'); //Set cookie $.cookie(cookie_name, "submitted"); }); if ($.cookie(cookie_name) == "submitted") { $("form").addClass("submitted"); }