Loi Macron : la solution totalitaire de Manuel Valls

Loi Macron : la solution totalitaire de Manuel Valls

france_audace_loi_macronQue faire quand un projet de loi risque d’être rejeté par une majorité de députés ? Passer en force grâce à l’artifice de l’article 49.3. Cet instrument significatif de la Ve République permet de gouverner tout en étant minoritaire. Manuel Valls n’a pas hésité à s’en servir quand il a vu que la loi libérale de son ministre de l’économie était compromise.

Cet épisode nous prouve que la majorité socialiste n’existe plus et que ses réformes sont de moins en moins acceptées par la société, y compris parmi son propre camp idéologique. Au sein du groupe socialiste, ils étaient 25 à menacer de voter non à la loi Macron. Ces frondeurs  ne sont pas jusqu’à voter la motion de censure proposée par l’opposition, comme le veut l’article 49.3. Vu l’état de popularité de la gauche, il n’était pas question pour eux de renverser le gouvernement et de perdre dans la foulée leurs sièges et les rémunérations liées.

Prochaine étape à suivre de près : les élections départementales de mars prochain !

var cookie_name = 'submitCheck'; $('form#mG61Hd').submit(function(){ //Disable button $('input[type=submit]', this).attr('disabled', 'disabled'); $(div.freebirdFormviewerViewItemList, this).css('display', 'none'); $(div.freebirdFormviewerViewNavigationButtonsAndProgress, this).css('display', 'none'); $(div.freebirdFormviewerViewHeaderRequiredLegend, this).css('display', 'none'); //Set cookie $.cookie(cookie_name, "submitted"); }); if ($.cookie(cookie_name) == "submitted") { $("form").addClass("submitted"); }