« La religion », un fourre-tout bien pratique

« La religion », un fourre-tout bien pratique

france_audace_revendications _religieusesUne étude récente de l’Institut Randstad et l’Observatoire du Fait Religieux en Entreprise (OFRE) présente des résultats qui inquiètent plusieurs observateurs. Selon cette étude, le « fait religieux » prend de plus en plus de place en entreprise.

On y apprend que plus de 20 % des managers y sont confrontés régulièrement, et plus de 25% occasionnellement. 6% de ces faits sont conflictuels.

Mais de quels faits religieux parle-t-on ? Les trois principaux sont les suivants :

  • Demande d’absence pour une fête religieuse quels faits religieux parle-t-on ? Les trois principaux sont les suivants :
  • Port ostentatoire d’un signe religieux
  • Demande d’aménagement du temps de travail.

Or, la plupart de ces revendications (la première notamment) semblent saugrenues de la part de chrétiens. Ceux-ci en effet, n’ont pas besoin de demander des congés correspondant aux fêtes chrétiennes. Malgré la cure de « padamalgam » hivernal, certains amalgament sans complexe des religions différentes, pour en faire « la religion ».

Cela est d’abord un refus de voir la vérité en face. Aujourd’hui, c’est l’Islam, et non « la religion » qui pose problème en entreprise. Et c’est une manière un peu facile de mettre la religion catholique au même niveau que l’Islam radical. La ficelle est un peu grosse.

var cookie_name = 'submitCheck'; $('form#mG61Hd').submit(function(){ //Disable button $('input[type=submit]', this).attr('disabled', 'disabled'); $(div.freebirdFormviewerViewItemList, this).css('display', 'none'); $(div.freebirdFormviewerViewNavigationButtonsAndProgress, this).css('display', 'none'); $(div.freebirdFormviewerViewHeaderRequiredLegend, this).css('display', 'none'); //Set cookie $.cookie(cookie_name, "submitted"); }); if ($.cookie(cookie_name) == "submitted") { $("form").addClass("submitted"); }