Comment Nicolas Sarkozy congédierait-il des convictions qu’il n’a jamais eues ?

Comment Nicolas Sarkozy congédierait-il des convictions qu’il n’a jamais eues ?

MEETING SENS COMMUNL’analyse de Patrice de Plunkett :

« Après le livre d’Alain Juppé, qui n’a jamais caché son approbation du « mariage pour tous », voici le livre de Nicolas Sarkozy qui ne l’a jamais désapprouvé… mais laissa croire le contraire. Le Figaro nous apprend que si l’ex-président de la République est élu en 2017, il ne touchera pas à la loi Taubira.

Ce n’est pas une surprise… En 2011 M. Sarkozy était vaguement favorable à l’idée d’un mariage gay. En 2013 il s’est gardé de prendre position. En 2016 il continue dans la même ligne.

La seule chose surprenante ce matin, c’est la surprise indignée de La Manif pour tous : « Nicolas Sarkozy a congédié ses convictions ! » Comment congédierait-il des convictions qu’il n’a jamais eues ?

De son indifférence dans ce domaine, il avait donné une confirmation flagrante le 15 novembre 2014. Souvenez-vous de cette « soirée des dupes » qui fut un grand moment de télévision : candidat à la présidence de l’UMP, M. Sarkozy est en train de plancher devant une salle (survoltée) de membres deSens commun. La salle veut que M. Sarkozy s’engage à abolir la loi Taubira. Il esquive. La salle s’enflamme : « a-brogation ! a-brogation ! ». M. Sarkozy s’énerve, et finit par lancer : «  Quand on dit qu’on va réécrire la loi de fond en comble, si vous préférez qu’on dise qu’on va l’abroger pour en faire une autre, en français ça veut dire exactement la même chose  et ça aboutit au même résultat : mais enfin si ça vous fait plaisir, ça coûte pas très cher. » C’est un enfumage, quasiment avoué ! Ceux des membres de Sens commun qui ont gardé la tête froide tentent de l’expliquer aux autres ; mais peine perdue : les autres sont persuadés d’avoir arraché « l’engagement » dont ils rêvaient ; rêve qui fut le moteur de leur entrée dans l’UMP. Les chefs de file de l’association les encouragent dans cette erreur…

C’était méconnaître le caractère de M. Sarkozy et la nature d’une machinerie électorale comme l’UMP. Quatorze jours après la soirée des dupes, M. Sarkozy est élu président de l’UMP. Presque aussitôt, les militants de Sens commun sentent le vent tourner à leur encontre au sein du grand-parti-de-la-droite-et-du-centre… Ils se souviennent que certains de leurs aînés les avait mis en garde dès 2013, quand un jeune ecclésiastique sarkozyste poussait les militants de La Manif à entrer dans l’UMP. Un certain nombre me confieront (à l’été 2015) leur irritation d’avoir été manipulés, et leur décision d’arrêter les frais (…)

Une tromperie comme celle de M. Sarkozy envers La Manif pour tous devrait leur servir de leçon de choses. »

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

var cookie_name = 'submitCheck'; $('form#mG61Hd').submit(function(){ //Disable button $('input[type=submit]', this).attr('disabled', 'disabled'); $(div.freebirdFormviewerViewItemList, this).css('display', 'none'); $(div.freebirdFormviewerViewNavigationButtonsAndProgress, this).css('display', 'none'); $(div.freebirdFormviewerViewHeaderRequiredLegend, this).css('display', 'none'); //Set cookie $.cookie(cookie_name, "submitted"); }); if ($.cookie(cookie_name) == "submitted") { $("form").addClass("submitted"); }